Archives pour la catégorie Actualité

L’iai vu par le Shoshin Kan

Télésambre a choisi notre dojo pour faire découvrir notre discipline au grand public.

Vous découvrirez dans ce reportage notre dojo, nos membres et nos exercices seuls ou avec partenaires.
Frédéric H. y explique également les origines ainsi que les tenants et les aboutissants de l’iai  afin de le rendre compréhensible aux non-initiés.

Cliquez sur le lien ci-dessous ! 😉

telesambre-waiting-player

 

http://www.telesambre.be/charleroi-initiation-a-la-voie-du-sabre_d_11491.html

VAGABOND de TAKEHIKO INOUE

De très loin supérieur aux productions habituelles de manga, Vagabond est une adaptation de l’oeuvre de Yoshikawa Eiji (La pierre et le sabre, La parfaite lumière). Ce chef d’oeuvre du 9ème art nippon nous narre l’initiation de Miyamoto Musashi à la voie du sabre en insistant particulièrement sur la psychologie des différents protagonistes et sur le réalisme des duels. vagabond-min2 Ce récit met en scène le jeune samurai Shimen Takezo, violent, torturé et dépourvu de considération pour la vie humaine, qui grâce à la voie du sabre va découvrir la paix intérieure et la beauté du monde pour devenir le légendaire Miyamoto Musashi. Ce voyage initiatique du côté sombre de l’humanité vers la lumière est illustré d’une main de maître par Takehiko Inoue. Ce dernier s’attarde tout particulièrement sur la psychologie et les motivations des différents maîtres d’armes, les rendant ainsi particulièrement humains et attachants. L’esprit du sabre omniprésent dans ce récit en fait un incontournable pour les mordus de BD et de samourai.

Takehiko Inoue

Salon du Livre de Paris 2013

Légende vivante au Japon, Takehiko Inoue débuta sa carrière de mangaka en 1988, quand il participa à un concours organisé par la Shueisha et où il gagna le Prix Tezuka, qui récompense le jeune mangaka le plus prometteur. Après cette publication, Inoue décide d’emménager à Tokyo, où il travaillera pendant 10 mois en tant qu’assistant du mangaka Tsukasa Hojo, qui travaillait à ce moment-là sur City Hunter (Nicky Larson) . En 1989, il crée son premier succès, Slam Dunk, vendu à plus de 110 millions de tomes rien qu’au Japon en 14 ans – soit 3,5 millions exemplaires par tome, ce qui confère à Slam Dunk le meilleur ratio vente/tome de tous les temps. Le manga est même adapté à la télévision dans une série de 101 épisodes et des centaines de goodies sont produits. Cela a permis à la carrière d’Inoue d’exploser et d’être l’un des mangaka les plus célèbres et parmi les mieux payés du Japon. Il fut aussi l’un des premiers auteurs capables d’acquérir ses propres droits, les retirant ainsi à la Shueisha. C’est aujourd’hui son propre label I.T. Planning qui s’occupe de gérer l’exploitation commerciale de ses œuvres. Après avoir fini Slam Dunk, il débuta simultanément, Vagabond et Real. Ce dernier est un autre manga sur le basket dans un contexte différent mettant en scène des personnes handicapées jouant au basket en chaise roulante. Inoue veut prouver qu’on peut assouvir sa passion malgré ses problèmes physiques.